D.R.

En attendant que les poissons passent…

Solo de danse contemporaine
45’

’’ S’occuper ’’ est un besoin primordial de notre société,
’’ être occupé ’’, la tendance première.
’’ Remplir les temps vides ’’, voila le sport en vogue, universel.

Chaque jour nous sommes entrainés dans une compétition par laquelle nous feignons d’être ’’plus occupés’’ les uns que les autres.

L’attente en devient alors notre principal ennemi. Insupportable.
L’attente nous rend vulnérable, petit, car par elle nous devenons ’’disponibles’’.
Ainsi nous engageons un combat contre l’attente.
Car l’attente est un vide et le vide doit être rempli.

’’En attendant que les poissons passent...’’ est une immersion dans un scénario surréaliste, on y assiste au défi lancé par l’auteure à son adversaire : l’Attente.

Seule avec elle-même, l’auteure cherche par tous les moyens à remplir ce vide inconnu qui se présente à elle.
Mais quelle forme à le vide ? Peut-être celle du ciel ?
La forme de la mer ?
Peut-être est-il seulement question de le remplir de poissons ?

Création et interpretation Silvia Pezzarossi
Regard extérieur/coach Sophie Jaskulski
Soutien à la création Théâtre Marni, Brass, Ten Weyngaert, Maison des Cultures de Molenbeek.

Présentation de fin de résidence vendredi 24 février 2017