(c) Pauline Guémas

L’Océan

Pièce chorégraphique de Clara Guémas
Résidence en octobre 2017

Depuis plusieurs années Clara Guémas intervient en tant qu’artiste chorégraphe en prison.
Elle y questionne la place du corps dans cet espace isolé.
Le corps s’y vit, s’y présente — et s’y re-présente — d’une façon particulière.
Comment, en effet, « être au monde » …lorsqu’on est enfermé ?!

L’espace restreint et contrôlé de la vie carcérale « module » la présence et la gestualité des détenus.
Certains mouvements sont comme empêchés de se déployer, des parties du corps sont absentes, il y a des moments d’absences…
Ces « nœuds » se sont imposés au regard et à la sensibilité de la danseuse-chorégraphe, ils sont à l’origine du vocabulaire chorégraphique de cette pièce.

Ensuite, d’autres formes d’enfermements, plus « softs », ont fait leur apparition dans notre société.
Les centres fermés, le Petit château, voire même certaines écoles.
Peut-on faire l’analogie avec la prison ?
Oui, là aussi de tels « nœuds » sont présents, mais dans ce cas-ci où une certaine liberté est possible,
les personnes se rencontrent, et tissent ensemble des liens corporels qui ont pour caractéristique de mettre en jeu ces nœuds, de les …jouer !
Est-ce un mécanisme de résilience ? Probablement.
Il s’agit en tout cas d’une invention de soi-même et d’une exploration de la relation à l’autre, elles aussi visibles physiquement : dans les gestes, dans les mouvements et dans leurs dynamiques. Cette exploration « en société », plus dynamique et relationnelle, forme la deuxième partie de la pièce chorégraphique.

Les résidences en studio au Théâtre Marni et au studio Ultima Vez seront le début de la rencontre, où Clara Guémas et son équipe dessineront ensemble leur chemin artistique.

Création Clara Guémas
Danseur Rachad Zangaba (distribution en cours)
Comédien Shadai Mbindiamambu
Musiciens (distribution en cours)
Dramaturgie Marian Del Valle
Co-production WorkSpaceBrussels