Événement du 6 septembre 2018

  • © Nury - Bonhomme - Dargaud 2018

    Societe bar Réservation

    Charlotte

    6 septembre 2018 • 18:30

    Librairie Flagey & Editions Dargaud
    Conférence et dédicaces de Fabien Nury et Matthieu Bonhomme

    19:00 Conférence
    20-22h Dédicaces

    Élevée par son père Léopold 1erer, Charlotte de Belgique est destinée à faire un glorieux mariage. Pour la jeune femme, le choix s’arrête sur l’archiduc Maximilien d’Autriche, frère cadet de l’empereur François Joseph. Un mariage somptueux vient sceller leur union, qui, disons-le tout de suite, ne sera pas heureuse. Le jeune couple est dépassé par les rivalités dont ils sont le jeu, entre les terribles Habsbourg et le calculateur empereur Napoléon III. Et Maximilien se révèle un homme décevant, à tous points de vue. C’est en faisant face à l’adversité que Charlotte aura finalement l’occasion de quitter les voies d’un chemin tout tracé…

    Fabien Nury a démarré sa carrière d’auteur en écrivant, avec Xavier Dorison, W.E.S.T (Dargaud, dessin de Christian Rossi). Depuis, il a, entre autres, signé Je suis Légion (Humanoïdes associés, dessin de John Cassaday) ; Il était une fois en France (Glénat, dessin de Sylvain Vallée) ; La Mort de Staline (Dargaud, dessin de Thierry Robin) ; Steve Rowland, le tome 5 de la collection XIII Mystery (Dargaud, dessin de Richard Guérineau) ; Silas Corey (Glénat, dessin de Pierre Alary) ; Atar Gull (Dargaud, dessin de Brüno), d’après Eugène Sue ; L’Or et le Sang, avec Maurin Defrance au scénario (Glénat, dessin de Merwan et de Fabien Bedouel) ; Katanga (Dargaud, dessin de Sylvain Vallée) et Tyler Cross (Dargaud, dessin de Brüno).
    Ses albums et ses séries ont touché un large public et ont reçu plus d’une vingtaine de récompenses, dont le prix de la meilleure série au festival d’Angoulême (2011) pour Il était une fois en France ; le prix Historia de la meilleure BD (2010) pour La Mort de Staline ; le DBD Award du meilleur album (2011) pour Atar Gull ; le prix du Point, catégorie du meilleur album (2013), pour Tyler Cross – un album qui a également remporté le prix de la BD FNAC en 2014. Fabien Nury a également reçu le prix Jacques-Lob (2012) pour l’ensemble de sa carrière.

    Dans le domaine audiovisuel, il a scénarisé, avec Xavier Dorison, le film Les Brigades du Tigre (réalisation Jérôme Cornuau, 2006) et le téléfilm Pour toi, j’ai tué (réalisation Laurent Heynemann, 2012), puis il a crée, pour Canal +, la série Guyane (2017), diffusée dans une quarantaine de pays et dont il a mis en scène le dernier épisode de la saison 1. En 2018, son diptyque La Mort de Staline a été porté à l’écran par Armando Iannucci, avec Steve Buscemi, Jeffrey Tambor, Michael Palin et Olga Kurylenko dans les rôles principaux. Tourné en anglais, le film est sorti en salle dans cinquante pays.

    Dessinateur et auteur, Matthieu Bonhomme a, depuis ses débuts, mené en parallèle une carrière solo et des collaborations fructueuses. Auteur complet de son premier album, L’Âge de raison (Carabas), et de sa série la plus personnelle, Esteban (cinq tomes, Dupuis), il a aussi signé, avec Fabien Vehlmann, Le Marquis d’Anaon (cinq tomes, Dargaud) ; avec Gwen de Bonneval, Messire Guillaume (trois tomes, Dupuis) ; avec Lewis Trondheim, Omni-Visibilis (Dupuis) et Texas Cowboys (deux tomes, Dupuis).
    En 2016, pour les soixante-dix ans de Lucky Luke, il publie un album en hommage au héros, L’Homme qui tua Lucky Luke (Lucky Comics), où l’on apprend entre autres pourquoi l’homme qui tire plus vite que son ombre a arrêté de fumer... Le succès – de la critique et du public – est au rendez-vous, récompensant autant son amour sincère du western que sa virtuosité narrative et graphique.
    Triple lauréat au festival d’Angoulême (L’Âge de raison, prix du meilleur album en 2003 ; Messire Guillaume, prix Intergénération en 2010 ; L’Homme qui tua Lucky Luke, prix du public en 2017), il est unanimement considéré comme l’un des dessinateurs les plus brillants de sa génération.

    JPEG - 348.2 ko