ECOLES

Théâtre, danse, cirque
Accompagnement, conseils pour une sortie de groupe réussie

Demain, nous serons ensemble et avec force et tellement de bonheur !
La Saison 2020-2021 est un mix de tout ça : un condensé d’émotions, un concentré de particules fines bénéfiques.
Les artistes émergents et indépendants que nous accueillons durant la saison, ont été frappés de plein fouet par l’arrêt brutal de leur activité.
Au cœur de cette traversée, ils ont déployé leur savoir-faire et leur créativité et versent dans notre quotidien de la couleur, de la musique, des chants, des spectacles à portée de tous…chapeau bas !

Portés par cette force de vivre, de dire, qu’ils nous insufflent, nous nous faisons le porte-voix de leur art et les accompagnons dans la promesse d’un demain.
Un demain qui ne peut exister qu’avec un public.

Bonne découverte ! Et à bientôt !

Contact écoles : Virginie Roy, Relations aux publics
v.roy@theatremarni.com

SAISON 2020-2021 : FICHES SPECTACLES

UNE TENTATIVE PRESQUE COMME UNE AUTRE
DANSE - THEATRE
15 ans et +
Jeudi 1.10 - 13:30
Jeudi 1 > Vendredi 2.10 - 20:00
60’

Un moment d’échange et de rencontre pour nous mettre face à cette « 
étrangeté familière » que représente toujours la présence de
l’autre
Clément et Guillaume Papachristou sont jumeaux. L’un est acteur, valide,
l’autre est handicapé IMC (infirmité motrice cérébrale) et se rend
tous les jours dans une maison d’accueil spécialisée.
Leur performance théâtrale et chorégraphique s’appuie sur le rapport
gémellaire au corps de l’autre et sur les réalités physiques et
sociales des personnes en situation de handicap.

ANOTHER BRICK IN THE WALL
THEATRE
14 ans et +
Jeudi 19.11 • 13:30
Mardi 17 > Vendredi 20.11 & Mardi 24 > Samedi 28.11 - 20:00
70’

Trois amis se retrouvent pour prendre le train vers une destination
idyllique, pour y danser, chanter, pic niquer, par un beau week-end
d’été aux abords d’une guinguette. Mais lorsque “des perturbations”
engendrent le renforcement de la Sécurité, il ne suffit que d’une étincelle
pour embraser les subjectivités, faisant surgir peurs et fantasmes. 
Sur ce quai se projette alors l’exaltation de nos réactions extrêmes.

Tout a commencé avec un chiffre  : Aujourd’hui, 40.000 km de murs
sont construits sur les frontières dans le monde. De quoi couper le globe
terrestre en deux.
Le collectif Hold up a donc interrogé la notion de frontière et exploré les
thématiques du repli identitaire, de son éclosion au niveau personnel et de l’onde de choc qu’elle propage.

“Suite à un accident de personne, le trafic est momentanément interrompu  »

Ligue d’Improvisation Professionnelle : ARMANDO
THEATRE
12 ans et +
Chaque DIMANCHE et LUNDI janvier et février - 20:00
60’

Chaque soir, un invité différent est notre « Armando », une personne
qui vient partager avec nous une histoire au hasard, une petite anecdote de
sa vie, inspirée par un mot donné par le public.
Sous les yeux des spectateurs, des relations se tissent, des bribes
d’humanités sont mises en lumière, un spectacle se construit, donnant
l’étrange sensation que tout cela était écrit avant.

BOYS BOYS BOYS
THEATRE
15 ans et +
30 > 31.03 & 1.04 - 20:00
90’

"La force de Boys boys boys : six garçons laissent affleurer leurs doutes,
leurs angoisses, leurs blessures, leurs drames, leur part de féminité,…
tout en “jouant” à fond sur les clichés pour mieux les déconstruire.
(...) Avec Boys Boys Boys, on réfléchit, on sourit, on rit, on est
attendri, et, surtout, on en sort l’esprit et le cœur grandis." La
Libre, Stéphanie Bocart

125 BPM
CIRQUE
12 ans et +
Jeudi 15.10 - 13 :30
Mardi 13 et Mercredi 14.10 - 20:00
60’

« 125 Battements Par Minute est un tempo que le mouvement de la roue nous
oblige à respecter. C’est une métaphore du temps qui nous passe dessus,
de notre routine quotidienne ininterrompue, de nos obligations et de notre
habitude de toujours mesurer et quantifier le temps. La roue Cyr est le
métronome que nous nous sommes imposés (in)volontairement, et que nous
pouvons choisir de suivre ou de transgresser. »

RACINES
DANSE - ARTS PLASTIQUES
12 ans et +
2 > 5.02 - 19:30
60’

La singularité de ce projet se situe dans le langage chorégraphique et
plastique par sa dimension immersive.
"J’ai constamment insisté jusqu’ici sur le fait que l’identité est
faite de multiples appartenances ; mais il est indispensable d’insister
tout autant sur le fait qu’elle est une, et que nous la vivons comme un
tout. L’identité d’une personne n’est pas une juxtaposition
d’appartenances autonomes, ce n’est pas un patchwork, c’est un dessin
sur une peau tendue ; qu’une seule appartenance soit touchée, et c’est
toute la personne qui vibre. »
Amin Maalouf, Les identités meurtrières