Danse labo

Mother Tongue

8 › 12 juin 2020

Résidence solo
Nerina Cocchi

"Je voudrais parler du coeur. Du COURAGE !

Avoir le coeur de faire quelque chose, avere cuore di fare, di dire, di immaginare, avere cuore e osare, la ligne, elle est fine, mais elle est quand même là… Le coeur, aussi – peut-être, on parle de courage, peut-être, parce qu’il faut un battement de coeur, et donc un coeur par extension, pour pouvoir faire, pour pouvoir oser. I have my heart set on something. It’s not about goals, it’s about life force. It’s about the fact that, when that heart stops, there is no courage to be had anymore.
Trilingue, la langue est pour moi un espace à négocier, un territoire où se (re)situer, entre la signification respective des mots, sonorités et etymologies. Dans le seul en scène "Mother Tongue", je raconte un voyage que j’ai fait en Arctique en juin dernier. A travers la métaphore du coeur, fil rouge de cette pièce, j’essaie de partager mes difficultés face à la possibilité de vivre le potentiel de mes propres désirs. Comment faire pour se laisser prendre au jeu ?"

Jeu et écriture Nerina Cocchi
Mise en scène Grace Phelan
Mouvement Martina Barjacoba
Video Daniel Pinheiro
Une production inoutput
Avec le soutien d’une bourse Claude Etienne, du Rideau de Bruxelles et du CED-WB, du WOW Café Theater de New York et de la Fabrique Autonome des Acteurs