Danse studio

Marée Haute

16 › 20 novembre 2020

Résidence

Solo entre danse et art pictural de Estelle Delcambre.

Que reste-t-il d’une sensation ? D’une émotion ? D’une rencontre ?
Notre corps en garde-t-il une trace ? A fleur de peau ou au contraire profondément enfouie ? Ou tout ce qui nous traverse ne laisse-t-il qu’une empreinte éphémère, comme un écho qui s’éteint ?

Marée haute est un rituel secret où la chorégraphe laisse son corps et sa mémoire du monde mener la danse. Les mouvements et les voix s’échappent, les images surgissent malgré elles.

A travers un dialogue sensuel, à l’état brut, entre la danseuse et l’art pictural, la pièce propose une une plongée dans la matière pour laisser une trace, interroger le monde, avancer.

Première le 2.03.2021 aux Brigittines

Conception, interprétation Estelle Delcambre
Création sonore Tal Agam
Création lumière Meri Ekola
Scénographie Jean Louyest
Photos Rasa Alksnyte
Coproduction Les Brigittines
Rédactrice art&culture Coline Rouge