Événement du 6 février 2024

  • Danse/cirque En journée salle Réservation

    Kano

    6 › 7 février 2024 • 75'

    Création 2023
    Les Argonautes
    Un spectacle de cirque aux couleurs d’Eldorado où s’entrecroisent espoir et cigognes, musiques traditionnelles, contorsions et instinct de vie. Une boulversantre traversée de l’amer

    C’est décidé. Ils partiront.
    Expatriés pour certains, migrants pour les autres.
    Les autres ce sont eux. Deux hommes, deux femmes… ah, et un violon aussi, mais ça compte ou pas ?
    Sur les quatre, ils sont trois.
    Trois voyages, trois histoires, autant de corps et un même bateau. Plus un violon mais n’en tenons pas compte.
    Ils seront quatre ou presque, et ils partiront. Sans tambour, sans trompette, juste un petit air de déjà vu. Un air de violon, en terre inconnue.

    Lire l’article Une bouleversante traversée de la mer

    L’herbe sera grasse, dit-il, et les arbres chargés de fruits. De l’or coulera au fond des ruisseaux, et des carrières de diamants à ciel ouvert réverbèreront les rayons du soleil. Les forêts frémiront de gibiers, et les lacs seront poissonneux. Tout sera doux là-bas. Et la vie passera comme une caresse. » Laurent Gaudé – Eldorado

    « L’histoire ne fait que répéter les mêmes mouvements. Toujours. Les hommes cherchent leur vie ailleurs quand leur territoire ne peut plus rien pour eux, c’est comme ça. Il faut savoir préparer les bateaux et partir quand le vent souffle et que les présages sont bons. Tarder, c’est renoncer. » Jeanne Benameur - Ceux qui partent

    Kano Teaser 3 from Philippe Vande Weghe on Vimeo.

    Les Argonautes sont nés le [jour exact oublié depuis longtemps] de [un mois d’automne en tous cas, il pleuvait des feuilles mortes, je me souviens] en 1993, autour de quatre gobelets en plastique blancs, pleins de café noir et de pensées roses. C’était à Bruxelles. Avant, ils étaient un peu partout. Maintenant aussi, mais ils y sont à quatre. En fait, ils sont cinq, comme les trois mousquetaires [Mais ça ne change rien à ce qui a été dit avant]. À la recherche du chemin le plus courbe entre deux lignes droites, ils ont crée, ensemble, oui toujours ensemble, depuis vingt-cinq ans, sept, non, huit [et bientôt neuf] spectacles. Leur méthode de création est collective, cogérée, collusive, concomitante, comique, colérique parfois, complice toujours. Par accident ils font aussi des spectacles.

    [NL]

    Een circusvoorstelling in de kleuren van Eldorado, waar hoop en ooievaars, traditionele muziek, verdraaiingen en de drang om te leven samenkomen.

    De beslissing is genomen. Ze zullen vertrekken.
    Expats voor sommigen, migranten voor anderen.
    De anderen zijn zij. Twee mannen, twee vrouwen... ah, en ook een viool, maar telt dat of niet ?
    Van de vier zijn er drie.
    Drie reizen, drie verhalen, evenveel lichamen en dezelfde boot. Plus een viool, maar laten we dat negeren.
    Er zullen er vier zijn, of bijna vier, en ze zullen vertrekken. Zonder trommels of trompetten, gewoon een beetje déjà vu. Een viooldeuntje in een vreemd land.

    Het gras zal vet zijn," zegt hij, "en de bomen vol fruit. Goud zal uit beken stromen en diamantgroeven in de open lucht zullen de zonnestralen weerkaatsen. De bossen zullen trillen van het wild en de meren zullen krioelen van de vis. Alles zal er zoet zijn. En het leven zal voorbijgaan als een streling. Laurent Gaudé - Eldorado

    "De geschiedenis herhaalt alleen dezelfde bewegingen. Altijd. Mensen zoeken hun leven elders als hun eigen land niets voor hen kan doen, zo is het nu eenmaal. Je moet weten hoe je je boten moet voorbereiden en vertrekken als de wind waait en de voortekenen goed zijn. Uitstellen is opgeven. Jeanne Benameur - Zij die vertrekken

    [EN]

    A circus show in the colours of Eldorado, where hope and storks, traditional music, contortion and the instinct to live intertwine.

    The decision has been made. They will leave.
    Expatriates for some, migrants for others.
    The others are them. Two men, two women... ah, and a violin too, but does that count or not ?
    Of the four, there are three.
    Three journeys, three stories, as many bodies and the same boat. Plus a violin, but let’s ignore that.
    There will be four of them, or almost four, and they will leave. Without drums or trumpets, just a little déjà vu. A fiddle tune in a strange land.

    The grass will be fat," he says, "and the trees full of fruit. Gold will flow from streams, and open-air diamond quarries will reflect the sun’s rays. The forests will quiver with game, and the lakes will teem with fish. All will be sweet there. And life will pass like a caress. Laurent Gaudé - Eldorado

    "History only repeats the same movements. Always. People look for their lives elsewhere when their own land can do nothing for them, that’s how it is. You have to know how to prepare your boats and leave when the wind is blowing and the omens are good. To delay is to give up. Jeanne Benameur - Those who leave

    • Le 6 février 2024 à 13:30
    • Le 7 février 2024 à 20:00

    Vous aimerez peut-être aussi

    • (c) Léa Junet

      Danse/cirque

      Moi, voyageur de rêve

      3 › 4 avril 2024 • 45'

      D Festival
      Création de Youri de Gussem / Cie Zemiata

    Directeur artistique et metteur en scène Philippe Vande Weghe
    Ecriture collective Les Argonautes
    Circassiens Marina Cherry, Anke Fiévez, Aurélien Oudot
    Musicien-compositeur Corentin Boizot-Blaise
    Scénographie Arnaud Van Hammée, Mathieu Moerenhout
    Costumes Carine De greef
    Création lumières Valentin Boucq
    Vidéo Victor Salvador
    Chargée de diffusion Mademoiselle Jeanne
    Production Les Argonautes
    Co-productions ATRIUM57 Centre culturel de Gembloux, Latitude 50 – Marchin, Perplx – Kortrijk, Up Circus and Performing Arts, Central La Louvière
    Merci à La Roseraie, à ATRIUM57 Centre culturel de Gembloux, à Latitude 50 – Marchin, à Perplx – Kortrijk, à Up Circus and Performing Arts, à Central La Louvière, à la Maison de la Culture Famenne-Ardenne, au Centre Culturel de Ciney et au Centre Culturel du Brabant wallon, à Ecrin Centre culturel d’Eghezée, à L’Ecole Supérieure des Arts du Cirque
    Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – secteur des arts de la rue, du cirque et des arts forains
    argonautes.be/